LES FLEURS ET LE DIVIN


Les fleurs entrent en grand nombre dans la composition des offrandes, depuis les plus petites jusqu’aux plus grandes. Les Balinais en ont ainsi un grand besoin. Fort heureusement, la plupart de ces fleurs se trouvent tout au long de I’annee, mais les autres sont saisonnieres, comme le frangipanier, d’aout a octobre, et le flamboyant, de novembre a fevrier.

La fleur est encore un symbole de purete et de sincerite. Par exemple, lors d’un enterrement ou d’une cremation, quand la procession se dirigeant vers le cimetiere doit traverser tin carrefour, Line offrande Kumbang Ura, composee de fleurs, de pieces de monnaie chinoises, uang kepeng, ainsi que de riz, est jetee stir le sol. Ce rite dit au defunt la sincerite des adieux de sa famille. La fleur rouge de 1’lubiscus, pucuk, est aussi appelee Sura Kusuma « fleur courage ». C’est pourquoi les soldats des anciens royaumes ornaient leurs oreilles de cette fleur.

Enfin, aeec cet hibiscus a fleur rouge, on peut, aussi, fabriquer Line boisson. La recette est tottte simple : on prend deux de ces fleurs, que 1’on met dans tin verre, puis on } verse de 1’eau chattde ; la couleur rouge des fleurs passe alors dans 1’eau. On jette eusuite les fleurs devenues incolores, et, pour finir, on ajoute du jus de citron.

Cela donne ainsi tine agreable et fort jolie boisson rouge, au gout de citron…