BALI AU RYTHME DU KULKUL


Le kulkul est un avertisseur phonique fait d’un tronc d’arbre evide, ce qui lui confere une sonorite suffisamment puissante pour que tous les habitants du village soient en mesure de 1’entendre.


On raconte souvent, clans le theatre masque topeng, que ce n’est pas par hasard si le kukul est en bois. En Balinais, le bois se dit kayu, et ce mot est phoniquement tres proche du mot kayun qui signifie « pensee ». Le kulkul est considere de ce fait comme une espece de condense de la pensee villageoise, laquelle doit par consequent etre obeie par la communaute.


Chaque village ou chaque hameau possede son kulkul.
Sa fonction est d’alerter la population en cas de danger, attentat, incendie ou cambriolage. Il annonce aussi les bonnes nouvelles, mariages, naissance d’un enfant royal, ainsi que le moment des rassemblements et des activites communautaires.


Il y a aussi un kukul dans chaque temple. Il appelle les villageois a y venir pour se repartir 1’ensemble des activites necessaires a la preparation des ceremonies. On bat egalement le kukul pour accompagner certains rites.