TIRTA, L’EAU CONSACREE

Le pemangku asperge d’abord cette eau par trois fois sur la tete du fidele pour 1’inciter a des pensees bonnes, puis il la lui donne a boire, toujours par trois fois, pour 1’inciter a de bonnes paroles. Enfin, a trois reprises, le fidele s’en lave le visage en vue de s’inciter lui-meme aux actions bonnes. Ces trois domaines d’application du dharma (vertu) s’appellent tri kaya parisudha.

De meme que la fonction premiere du pretre catholique est de dire quotidiennement la messe, la fonction principale des pedanda, les grand-pretres Balinais, est precisement de proceder chaque matin a la consecration d’environ trois litres d’eau.

Il y a egalement de 1’eau tirta naturellement consacree, comme, par exemple, celle de la source du temple Tirta Empul a Tampaksiring.

La legende dit que, lors de la guerre feroce qui eclata entre le dieu Indra et le roi Balinais Mayadenawa, celui-ci concut un mantra qui empoisonna 1’eau de Tampaksiring. Les soldats de 1’armee d’Indra en burent et en moururent. C’est alors qu’Indra crea 1’eau consacree qui les ressuscita, la meme eau qui coule, aujourd’hui encore, dans les bassins du temple Tirta Empul de Tampaksiring…