BALI AU RYTHME DU KULKUL

Tung tung tung tung tung tung tung tung tung /
tung tung tung tung tung tung tung Tung tung /
tung tung tung tung tung tung tung Tung tung /

Les habitants du village accourent en apportant des seaux d’eau sur le lieu de 1’incendie.

Un cambriolage est-il commis, le kulkul sonne deux sequences dtulud bulus.

Tung tung tung tung tung tung /
tung tung tung tung tung tung /

Les hommes du village sortent aussitot de chez eux avec poignards, batons ou faucilles en vue d’attraper le malandrin.

Si un attentat se produit contre un membre de la communaute, le kulkul ne sonne qu’une seule sequence de tulud bulus. La encore, les villageois doivent aussitot sortir de chez eux armes.

Enfin, lorsqu’il s’agit d’appeler a une quelconque activite communautaire, le kulkul laisse entendre deux sequences de tulud gabah.

Tung tung tung tung tung tung tung tung tung tung tung tung Tung tung tung tung tung tung tung tung tung tung tung Tung tung tung tung tung tung tung tung tung

Toutefois, dans ce dernier cas, les villageois ont du, un jour a 1’avance, etre prevenus de cette activite par le juru arah (herault), passant de maison en maison.

Le kulkul est perche sur une tour appelee bale kulkul.