TIRTA, L’EAU CONSACREE

L’anthropologue neerlandais C. Hooykaas, interprete de la civilisation Balinaise, resume son systeme cultuel par 1’expression agama tirta, religion de 1’eau consacree. A chaque odalan, fete anniversaire de temple, les fideles s’y rendent pour prier. Les hommes s’assoient en tailleur, et les femmes sur les talons. Chaque fidele a dispose devant lui fleurs et encens.

Le pretre, pemangku, les asperge avec de 1’eau consacree. Ils commencent alors la priere. Les fleurs sont tenues entre les deux mains jointes. Cinq fois, au moins, ils doivent les lever plus haut que la tete, la premiere et la derniere fois sans les fleurs, ce qui s’appelle muspa puyung.

Apres la priere, le pemangku leur donne encore de 1’eau consacree. Mais ce West plus la meme qu’au debut, laquelle s’appelait tirta panglukatan,l’eau lustrale. Celle qui est distribuee a chaque fidele apres la priere s’appelle tirta wangsuhpada, c’esta-dire 1’eau qui est censee avoir purifie les pieds de Sang Hyang Widhi.