À Bali, île très riche culturellement et musicalement on y retrouve plusieurs danses typiques telles que le Kecak, Barong, Legong, Topeng, Pendet… Cela ressemble à un théâtre dansé, qui raconte une histoire de princesses, de dieux, démons et guerriers. Les gestuels sont bien précis et contraignants, ce qui fascine. Toutes ses représentations sont accompagnées d’un rorcheste appelé Le Gamelan.

Le kecak est le spectacle le plus impressionnant et envoûtant. À travers cette danse on raconte l’histoire de Rama, qui est l’héritier légitime du trône d ‘Ayodya qui est exilé de la cour de son père Dasarata. De ce fait, il s’en va du palais de son père et se dirige vers la forêt accompagné de son épouse et de son frère. Après plusieurs aventures, il rencontre un cerf aux cornes d’or et décide de le suivre. Mais en le suivant il laisse sa femme qui va se faire enlever par Rawana, le roi des démons. Suite à cela, Rama aidé de l’armée des singes, attaque le roi des démons et cela se termine par la victoire de Rama.

La danse du Legong, est la danse traditionnelle enseignée aux petites filles dès l’âge de 5 ans dans les écoles. Les danseuses sont habillées d’or et les mouvements sont très stricts, il faut bien respecter les règles. Le postures sont précises. Cette danse raconte l’histoire du roi Lasem qui rencontre une jeune fille perdue dans la forêt. Il la ramène chez lui et comme elle refuse de lui succomber, il l’enferme. Son fiancé, le prince de kahuripan menace le roi si elle n’est pas libérée, mais le roi prefere se battre. En route vers la bataille il rencontre un oiseau qui lui prédit la mort, le roi est tué dans le combat !

La Danse du Barong est régie par une créature mythique représentant le Bien et les Forces existant sur Terre.Son opposé est Rangda, Reine des Sorcières, qui représente le Mal. Les Balinais croient que le Bien et le Mal co-existent. Voilà pourquoi cette danse concentre surtout sur Barong et Rangda, et sur le fait qu’il n’y aura pas de vainqueur.

Comments

Open chat