Temple by the lake

Il y a quelques jours, une célébration unique au monde s’est déroulée seulement à Bali. Elle a eu lieu le 28 Mars 2017.

C’est le nouvel an balinais qui basé sur le calendrier Saka. Le nouvel an Balinaus se déroule sur une journée entière dédiée au silence où nous libérons notre esprit des énergies négatives. Son but est de faire croire aux démons que l’île est déserte pour qu’ils ne reviennent pas déranger les habitants. Pendant 24 heures personne ne doit sortir dans les rues, travailler. Tout le monde doit suivre ce rituel, balinais comme étrangers. A travers cette fête nous pouvons apercevoir le nationalisme balinais face à la modernité qui se repend en Indonésie. Le Nyepi est précédé la veille par les processions des Ogoh-Ogoh.

La vieille du Neypi, je suis allée avec des amies voir les Ogoh ogoh à Kuta, se fut difficile de revenir à la maison, car toutes les routes étaient bloquées suite aux défilés.

Ogoh-ogoh parade

Ensuite nous sommes rentrées, le propriétaire de notre guest house nous avait prévenues. Le jour du Nyepi on n’a pas le droit d’allumer la lumière, ni la télévision de 6h du matin le 28 jusqu’a 6h du matin le 29 Mars.
Les seules personnes visibles dehors sont la police du tourisme et les gardes traditionnels connu sous le nom de pecalang qui patrouillent dans les rues pour vérifier si les coutumes sont respectées.

Pecalang (traditional security officers) on patrol during Nyepi day

Même si c’est une fête hindoue, tout le monde respecte le jour du silence par égard pour leurs concitoyens.

C’était très intense en tant que étranger de pourvoir assister à cela, au moins une fois dans sa vie, le fait de prendre une journée dans l’année pour se retrouver et méditer.

Comments

Open chat