Après un mois passé sur l’ile des Dieux, son charme envié par les touristes du monde entier m’a définitivement conquis. Apres des débuts riches en surprises en tout genre à cause de la différence de mode de vie, de façon de penser, de façon de travailler, de liens sociaux etc, j’ai désormais saisi la richesse de Bali.

Balijtm

En appréhendant les bons plans et ceux à éviter, on vit ici comme nulle part ailleurs. Les points positifs sont infinis, entre la chaleur permanente qui évite de se demander quels habits mettre le matin, le sourire et la gentillesse des balinais, l’ambiance bien plus décontractée dans le monde professionnel, l’absence de règlementations restrictives pour les moindre faits et gestes, ou encore le pouvoir d’achat plutôt appréciable, il en résulte un sentiment de liberté magique.

Un exemple très simple du quotidien suffit faire comprendre à un occidental le luxe très accessible de la vie d’expatrié :
Après une journée de travail sans stress, passée en short, T-shirt et tongs et coupée d’un délicieux repas indonésien, le « réconfort », ou plutôt la cerise sur le gâteau intervient lors du coucher de soleil. De magnifiques tons orangers à fleur d’océan invitent des centaines d’expatriés, de touristes et d’indonésiens à aller siroter un cocktail ou une fameuse « Bintang », la bière locale, sur la plage dans un des bars de Seminyak ou vous passez un délicieux moment dans des petits sofas choyés par les serveurs tous plus aimables et souriants les uns que les autres.

Comments

Open chat