Après quelques temps passés ici, j’ai appris que pour conduire à Bali il faut savoir s’adapter. Premièrement, s’adapter à la conduite à gauche ce qui n’est pas une chose facile mais au bout de quelques trajets on s’y habitue. Ensuite, il faut s’adapter à la conduite locale. Bali est surpeuplée de scooters et de motos. Il y a une forte circulation et le respect du code de la route est approximatif. Il faut donc être prudent et ne pas hésiter à klaxonner pour signaler notre présence. Pour moi, les premiers trajets ont été assez périlleux. Avant de venir à Bali je n’avais eu que de rares occasions de conduire un scooter, c’est donc ici que j’ai vraiment appris. Au début j’avais beaucoup d’appréhension à l’idée de conduire. Mais je me suis lancée et au fur et à mesure du temps je me suis sentie de plus en plus à l’aise.

La moto et le scooter sont les meilleurs moyens pour vous rendre ou vous voulez à Bali, on en trouve à louer partout pour un prix raisonnable. Pour les motos entre 60 000 et 150 000 Rps (4 à 10 € par jour). Pour les scooters: 30 000 à 50 000 Rps par jour (2 à 3,35 €).

Si vous décidez de conduire à Bali n’oubliez pas de vous munir d’un permis international, qui peut se faire à la préfecture de votre ville en moins d’une semaine et il est gratuit. Si vous n’êtes pas assez confiant pour conduire à Bali il existe un tas d’autres manières de se déplacer.

Dans tous les endroits touristiques, on trouve des VTT à louer à l’heure ou à la journée pour un prix très bas. Cela peut être un moyen génial d’explorer les environs tout en faisant de l’exercice.

En arrivants à Bali, on découvre le bemo, sorte de minibus reliant tous les villages entre eux. Les bemos disposent au maximum d’une dizaine de places assises, leurs parcours est toujours fixe et le prix dépend de la distance que vous voulez parcourir.

Les bus couvrent des plus grandes distances, notamment les axes sud-nord (Denpasar-Singaraja), nord-est/nord-ouest (Singaraja-Gilimanuk) et sud-est/nord-ouest (Padangbai-Gilimanuk via Denpasar).

Il y a désormais des taxis avec compteur. Ils affichent toujours 5 000 Rps au démarrage de la course. Le prix de la course dépend de l’itinéraire, de l’heure et des encombrements de la circulation.
My blue bird est une des compagnies de Taxi les plus populaires sur l’ile. Vous pouvez commander un taxi directement sur votre téléphone grâce à l’application.
Go Jek est une autre compagnie de taxi aussi très utilisée ici. Innovante et plus adaptée à la circulation locale, elle permet de profiter de chauffeurs de scooter. L’application, très pratique vous envoie les chauffeurs à proximité, donc il n’y a presque pas d’attente et vous connaissez le prix avant le trajet.

Pour la location de voiture, les prix sont raisonnables. Vous pouvez également louer une voiture avec chauffeur c’est la formule la plus sécurisante quand on n’a pas envie de s’embêter avec les assurances, la conduite ou l’orientation.

La plupart des agences de voyages proposent un service de location de voiture, de scooter ou de moto. Vous pouvez profiter de ces services sur le site de Bali je t’aime.

Marie Kerouanton

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *